Affaire 46 militaires ivoiriens incarcérés au Mali: ''cette crise nous a permis nous a permis d'identifier ceux qui aiment la Côte d'Ivoire ''

29/09/2022 16:46 | Lu 100 fois | Politique

Dans quelques temps l’on connaitra l’issue de la crise liée à l’arrestation de nos militaires détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022.
Les différentes médiations officielles nous donnent l’espoir qu’ils seront libérés. Car il sera incompréhensible que la transition militaire au pouvoir actuellement au Mali puisse tenir face à toutes les pressions internationales demandant leur libération. Donc osons espérer que la raison prendra le pas sur l’émotion. Je ne cesse de le répéter, le Mali n’a pas besoin de prendre des militaires ivoiriens en otage sous le prétexte que ce seraient des mercenaires.
Les enjeux économiques et sociaux sont énormes. Bref ! Attendons pour voir et apprécier. Au-delà de l’aspect diplomatique de ce dossier actuellement en cours, une interrogation nous vient à l’esprit quand on lit les medias ivoiriens proches de l’opposition chez nous. Tout porte à croire qu’ils se réjouissent du sort qui est réservé aux soldats ivoiriens injustement arrêtés au Mali. Est-ce à dire que les opposants ivoiriens, à travers leurs medias sont heureux que le régime du Président Alassane Ouattara soit en difficulté.
Ils peuvent ne pas aimer le Président Alassane Ouattara. C’est leur droit, et surtout cela se comprend même si dans leur for intérieur (ils ne le disent pas en public) ils savent qu’après le Père fondateur de la Côte d’Ivoire, le Président Félix Houphouët-Boigny, il est le seul à avoir réalisé des prouesses au plan socio-économique pour notre pays.
Mais faire l’apologie de l’arrestation et la prise en otage des soldats ivoiriens en terre malienne, c’est vraiment gros et irresponsable pour des personnalités politiques qui ambitionnent gouverner un jour notre pays.
Le Président de la République de Côte d’Ivoire Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara est celui-là qui est le Chef Suprême de notre Armée dans toute sa composante. Il est le symbole de la défense, de la sécurité et de l’intégrité du territoire ivoirien.
Alors avoir le désir de gouverner ou de re-gouverner un jour notre pays et se réjouir du malheureux sort de nos soldats ivoiriens détenus au Mali c’est avoir du mépris pour nos forces de défenses et de sécurité. Ce qui est certain, c’est que cette crise des soldats ivoiriens arrêtes au Mali nous a permis de comprendre et identifier sont ceux qui aiment véritablement la Côte d’Ivoire avec ses hommes qui assurent la sécurité et la défense de notre pays. Les prochaines échéances électorales permettront d’expliquer le sens et la profondeur de nos propos.

Le Ministre Joël N’GUESSAN
Cadre RHDP