Côte d'Ivoire/ La semaine nationale de la résistance aux antimicrobiens s'ouvre bientôt

07/11/2022 12:21 | Lu 98 fois | Société

La Résistance aux antimicrobiens survient lorsque différents types de micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons microscopiques) développent des mécanismes pour résister à l’action des médicaments antibactériens, antiviraux, antiparasitaires et antifongiques.
Il faut rappeler que la résistance aux Antimicrobiens (RAM) est de nos jours l’une des principales causes de décès dans le monde selon les estimations du projet « Global Research on Antimicrobial Resistance » avec au moins 1,27 millions de décès directement attribuables à la RAM pour la seule année de 2019.
Le Plan d’Action Mondial a été développé en étroite collaboration avec la Tripartite (FAO, OMS et OIE) qui reconnaît que la menace de la RAM exige d’abord une approche efficace, ensuite une coordination impliquant de nombreux secteurs tant au niveau national qu’international et enfin un engagement des pays traduit dans un Plan d’Action National de lutte contre la RAM (PAN-RAM).
Pour remédier à cette situation, le programme de la soixante-huitième assemblée mondiale de la santé de mai 2015 dont le plan d'action mondial de lutte contre la résistance aux anti-microbiens exhortait les États membres à élaborer leurs plans d'action nationaux par l’approche « ONE HEALTH ou UNE SEULE SANTE ».
Par ailleurs, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que la résistance aux anti-microbiens (RAM) est une menace majeure pour la sécurité sanitaire mondiale.
En côte d’Ivoire, le rapport de l’Evaluation Externe Conjointe (ECC) réalisée en novembre 2016 avec l’outil de l’OMS, révèle que les capacités du domaine technique de la RAM sont insuffisantes pour chacun des quatre indicateurs. Le Groupe Technique de Travail sur la lutte contre la Résistance aux Antimicrobiens (GTT-RAM) a été mis en place depuis 2017. Et un plan d’action national de lutte contre la RAM a été développé et validé. Pour la mise en œuvre, à travers son volet sensibilisation et la communication sur la RAM de ce plan, le GTT-RAM organise la 4ème édition de la Semaine nationale de la Résistance aux antimicrobiens (RAM) du 18 au 24 Novembre 2022.
La gouvernance de cet organe de coordination de la lutte est arrimée à la primature à travers la plateforme « One Health ». L’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI) assure non seulement le lead du diagnostic de la détection des résistances en collaboration avec les laboratoires des centres hospitaliers régionaux membres du réseau national, mais participe aussi activement à la sensibilisation contre les pratiques à risque d’émergence des RAM.
Chaque année les partenaires et les parties prenantes de la lutte contre la RAM se mobilisent pour prendre part à la célébration au niveau national, de la semaine du bon usage des antimicrobiens décrétée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le GTT RAM veut contribuer par ses actions, au changement de comportement des populations et des professionnels des secteurs de santé humaine, animale, environnementale, dans l’agriculture et l’alimentation afin de réduire significativement les échecs en matière de traitement des infections.
La cérémonie de lancement de cette Semaine nationale s’effectuera le vendredi 18 novembre 2022, à l’Amphithéâtre de l’Institut National de Santé Publique (INSP) à Abidjan avec pour thème : « Prévenir ensemble la résistance aux antimicrobiens ».
Durant la semaine, une série d’activités phares de communication à l’endroit des décideurs, des professionnels de la santé humaine, animale, environnementale, des professionnels de la communication ainsi que des populations sera effectuée.
S. E. AVEC SERCOM