Côte d'Ivoire/Accès au crédit: Une campagne sur les bureaux d’information lancée

08/06/2023 22:08 | Lu 253 fois | Economie

L’accès des populations aux systèmes financiers est un véritable facteur à une croissance inclusive et durable. Cela permet également permet aux acteurs de financer ou de développer des activités génératrices de revenus, et par conséquent, de lutter contre la pauvreté. Malheureusement, les populations n’arrivent pas à avoir véritablement accès à ces outils. Or, pour relever ce défi, le gouvernement a mis en place un certain nombre de dispositifs pour accompagner cette politique. Il s’agit du BIC (Bureaux d’informations sur le crédit). Cet outil a pour mission de faciliter l’accès au financement à un faible coût à un plus grand nombre de personnes. Ainsi, il collecte et traite les données de crédit reçues des institutions financières ou toute autre institution affiliée du crédit. Il vise également d’une part, à réduire l'asymétrie d'informations entre les prêteurs et les emprunteurs afin d’améliorer l'accès des populations aux services financiers à des coûts réduits, à assainir la qualité du portefeuille des établissements assujettis via une meilleure gestion des risques, et d’autre part, à accroître l'efficacité de la supervision de l'activité de crédit, via l'anticipation du surendettement des emprunteurs, et la maîtrise du risque systémique. Depuis, le BIC qui est instauré dans les pays de l’UEMOA fait son bonhomme de chemin. Au 31 janvier dernier, 25,9 millions de prêts ont été enregistrés dans la base du BIC, correspondant à plus de 13,4 millions de clients dans les huit Etats de l’UEMOA. En Côte d’Ivoire, les performances réalisées, à fin janvier 2023, sont encourageantes, comme l’attestent : l’arrimage, au BIC, de 30 banques et établissements financiers, de 18 Systèmes Financiers Décentralisés, et de 5 Grands facturiers ; et l’enregistrement de 4,7 millions de clients dans la base du BIC, avec 332 064 rapports de crédits consultés en 2022. Cependant, l’Etat de Côte d’Ivoire veut aller loin. Pour permettre à un véritable accès à cet outil, le gouvernement, à travers le ministère de l’Economie et des Finances a lancé le jeudi 8 mai 2023 à Abidjan, une campagne de sensibilisation. Ce, à travers un film institutionnel. Les acteurs sont les célèbres comédiens Michel Gohou et Digbeu Cravate. Le premier invité à fournir ses données à caractères personnelles, notamment ses factures d’eau, d’électricité et biens d’autres documents oppose à un fin recevoir. Alors que, le second, informé depuis lors de cette situation, a rempli les formulaires pour obtenir son prêt auprès de sa banque pour la réalisation d’une unité industrielle à Man. Finalement convaincu de l’importance du BIC, Gohou Michel s’est soumis à cette étape pour obtenir lui aussi son prêt. En réalisant ce film le ministère veut familiariser les populations aux nouvelles exigences encadrant l’offre et la demande de crédit dans l’espace UEMOA, a bénéficié de la contribution de l’ensemble des acteurs concernés par cette problématique. Car, malgré les résultats enregistrés, le système de partage de données sur le crédit demeure confronté à quelques difficultés, notamment, la faiblesse du recueil des consentements par les établissements assujettis, ainsi que l'insuffisance du nombre de prêts dans la base du BIC et des consultations des rapports de crédit par les établissements assujettis. Cette situation impacte négativement le niveau de performance de l’indicateur « accès au crédit » du « Millenium Challenge Corporation »,dont le score est en recul sur les trois dernières années. Tous les acteurs concernés, notamment la primature, la BCEAO sont prêts à accompagner cette politique pour un accès à l’information.
Franck GABRIEL Konan