PURGE DES DÉTENTEURS DES DROITS COUTUMIERS DES TERRAINS NUS DES EX-FDS, LES SOUSCRIPTEURS ET LES PROMOTEURS: LE FONDS DE PRÉVOYANCE MILITAIRE SE DECIDE, ENFIN

01/12/2023 00:06 | Lu 113 fois | Société

Un ouf de soulagement pour les Détenteurs des droits coutumiers des terrains nus des ex-Fds, les souscripteurs et les promoteurs du projet ’’terrains nus des ex-Fds’’. Le Fonds de prévoyance militaire (FPM), structure en charge de la vente des 1230 hectares concernés, dissimulés, sur les terres d’Anyama-Adjamé, Ebimpé, Akoupé-Zeudji…a finalement pris la décision de payer l’argent de ces entités. Cette décision a été prise le jeudi 30 novembre 2023, lors d’une séance de travail, au bureau annexe du fonds à Cocody Angré Château. Cet engagement s’il est respecté comme sait le faire, la grande muette, va être un grand soulagement des détenteurs des droits coutumiers, les acquéreurs et les promoteurs qui sont SOPHIA SA et AZURENNE DE PROMOTION. En effet, à la suite des difficultés rencontrées par les promoteurs, le FPM a été chargé par l’État de Côte d’Ivoire de la mise en œuvre du processus de commercialisation de ces terrains. Ce, à l’effet de désintéresser toutes les parties. Une grille de répartition des produits vendus a été trouvée.

Chaque partie devrait recevoir sur chaque produit vendu 1/3, c’est-à-dire, 1/3 au FPM, 1/3 au Ddc et 1/3 aux promoteurs. C’est dans ces conditions que le 22 juin et le 03 août 2023, le Fonds de prévoyance militaire a procédé à des ventes de terrains pour un coût global de 6 milliards FCFA. Cependant, le Fpm s’est gardé d’informer les responsables de SOPHIA SA, alors que l’accord indique que toutes parties concernées doivent être informées des opérations que le fonds doit ou mène. Face à cette d’injustice doublée d’humiliation, la société SOPHIA a fait une auto-attribution de créance auprès de son Notaire, Me DIAHORE-TOHOURI Angeline le 19 septembre 2023. Malheureusement, le Fonds de prévoyance militaire, n’a bougé doigt pour satisfaire ses partenaires. Les courriers et autres processus engagés n’ont rien abouti comme le souhaitent Sophia et ses partenaires. Cette situation a amené même les Détenteurs des droits coutumiers à interdire des acquéreurs, tels que les membres du MIDD (Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits), qui ont tout soldé à leur site. Fasse à cette situation, Détenteurs des droits coutumiers, acquéreurs, souscripteurs et promoteurs n’avaient qu’un regard et une seule prière.

’’Que la miséricorde touche le cœur des dirigeants du Fonds de prévoyance militaire, pour qu’ils arrêtent leurs douleurs ’’. Ce cri et prière semblent être entendus. En donnant rendez-vous au plus grand tard la semaine prochaine aux acteurs concernés le Fonds de prévoyance militaire entend écrire une belle lettre, pour permettre , d’une part à Sophia, Azurenne de Promotion de satisfaire leurs partenaires, et d’autre, de permettre au FPM de gagner en crédit.
GABRIEL KONAN